Questions-réponses sur l'hypnose

Comment choisir son hypnothérapeute ?
L’hypnothérapeute que vous choisirez ne peut pas réussir sans votre collaboration. En conséquence, il vous faut vous sentir en confiance avec lui et en sécurité. N’hésitez-pas avant de faire votre choix à en contacter plusieurs et à comparer.
N’hésitez-pas non plus à leur poser toutes les questions nécessaires afin de vous sentir rassuré(e). D’ailleurs, l’hypnothérapeute vous encouragera à l’interroger.

Et si un jour vous croisez un hypnothérapeute qui vous affirme posséder un don d’hypnose, passez votre chemin ! L’hypnose n’est pas un don. C’est un ensemble de techniques qui demande beaucoup de pratique et de passion. C’est un art qu’il convient d’entretenir chaque jour afin de proposer aux consultants les meilleures solutions possibles.

De même, si un hypnothérapeute vous demande de ne plus aller voir votre médecin ou d’arrêter un traitement, fuyez-le ! Une séance d’hypnose ne se substitue en aucun cas à un avis médical et ne remplace pas votre traitement médical habituel !  Seul un médecin est habilité à poser des diagnostics, à prescrire, modifier ou supprimer tout traitement médical. Toute question relevant du domaine médical est à poser à votre médecin traitant.

 

Qui est hypnotisable ?
Toute personne capable de focaliser son attention pendant quelques minutes sur un sujet précis peut facilement et techniquement être hypnotisée.
L’hypnose est ouverte à toute personne, quel que soit son âge (enfants, adultes, personnes âgées), ayant le désir de changer, d’avancer, d’évoluer, d’être l’acteur principal de son changement, guidée par un professionnel.
Le principe de l’hypnose est de donner à l’inconscient le pouvoir sur le corps alors même que la volonté n’est pas assez puissante pour effectuer les changements thérapeutiques désirés.
La durée et la manière de tomber en hypnose pourront changer d’un individu à l’autre.

 

Est ce que l’hypnothérapie règle tout ?
L’hypnothérapie apporte une solution naturelle et efficace à tous les problèmes du quotidien qu’une personne peut rencontrer : par exemple, le stress, les addictions, l’agressivité, les problèmes liés au divorce, l’inquiétude, le deuil, l’insomnie, les tensions, la fatigue psychologique, les conflits, le burn-out, le harcèlement, la dépression et bien d'autres troubles encore...
Cependant elle ne règle pas les maladies nécessitant un traitement médical suivi et lourd, mais elle peut accompagner et aider le patient à avoir de meilleurs résultats dans son traitement. 

 

 

Peut-on se faire manipuler pendant une séance d’hypnose ?

Non, contrairement aux croyances, lorsque vous entrez dans l’état de transe hypnotique, vous restez maître de vous-même et vous avez encore plus de contrôle sur vous-même. Cet état d’EMC (Etat Modifié de Conscience) fait que vous êtes toujours présent, toujours maître de votre libre-arbitre.
Que ce soit en hypnose classique ou en hypnose ericksonienne, il ne sera pas possible de vous faire faire quelque chose contre votre gré ou que vous n’auriez pas préalablement décidé.
Par contre, cet EMC vous permettra de décupler votre créativité, vos capacités d’assimilation et de mieux gérer vos émotions.

 

J’ai peur que vous lisiez dans mes pensées ou que je vous révèle des secrets…
L’hypnothérapeute n’est ni un médium ni un mentaliste qui lit dans les pensées...
C’est un professionnel qui fait preuve de psychologie et qui est en phase avec le consultant pour lui permettre de trouver de nouvelles solutions en lui, afin d’avoir une vie meilleure.
Par ailleurs, comme tout thérapeute, il se doit de garder un secret professionnel absolu sur ce qu’il entend lors de ses séances.

 

Est-ce que l’on dort pendant une séance d’hypnose ?
L’hypnose n’est pas du sommeil, c’est un état modifié de conscience qui permet la dissociation entre le conscient et l’inconscient. Cette dissociation permet à l’inconscient de se libérer des entraves et blocages du conscient, si vous y êtes aidé par un hypnothérapeute.
Concrètement, pendant la séance vous êtes accompagné(e) pour vous relaxer, et vous n’avez rien d’autre à faire que de vous détendre et de vous laisser porter par le son de ma voix. Vous vous relaxez profondément et vous êtes en mode de lâcher-prise. Vous pouvez entendre et écouter ma voix donc vous ne dormez pas.

 

Est-ce que j’ai déjà été hypnotisé ?
Chacun de nous a déjà expérimenté l’état de conscience hypnotique et ce, plusieurs fois par jour. Par exemple, quand nous sommes "dans la lune" et que nous perdons la notion du temps et de l’espace. Nous prenons parfois notre voiture et avons atteint notre point d’arrivée sans nous souvenir du parcours effectué. Nous avons ainsi oublié la route et oublié que nous conduisions. C’est notre inconscient qui pilotait notre véhicule.

 

Il parait qu’on peut s’hypnotiser soi-même ?
Oui tout à fait, on appelle ça de l’autohypnose. On se met alors soi-même dans un état modifié de conscience et on peut ensuite profiter de cet état pour faire évoluer certains de nos schémas inconscients.

Votre hypnothérapeute peut vous apprendre à pratiquer l'autohypnose le plus efficacement possible.

 

Est-ce qu’une séance d’hypnose ressemble à ce que l’on voit à la télé ?
Non, l’hypnose thérapeutique n’est pas de l’hypnose de spectacle.
En thérapie, le professionnel a le titre d’hypnothérapeute ; en spectacle, l’artiste est plutôt appelé hypnotiseur.
Contrairement au thérapeute, l’artiste doit faire preuve de spectaculaire. Il a un show à assurer. Pour cela, il existe des techniques spécifiques de reconnaissance et de sélection des «meilleurs sujets», ceux qui démontreront rapidement les phénomènes hypnotiques nécessaires au spectacle.
L’hypnothérapeute a d’autres impératifs : en thérapie, impossible de choisir son sujet, il est obligé de réussir avec toute personne qui se présente.
En spectacle, l’état d’hypnose et ses phénomènes sont le but à atteindre.
En hypnothérapie, ce sont des moyens au service du processus thérapeutique.
Ainsi, il est des phénomènes hypnotiques que l’on ne peut produire qu’en hypnose de spectacle, grâce à l’envoutement généré par la foule. Le sujet est «emporté» dans un rôle – qu’il a accepté implicitement en venant au spectacle, puis en se portant volontaire pour monter sur scène. Tous ses amis le regardent; il a le trac; il a chaud; les lumières l’éblouissent… Désorienté, l’hypnotiseur le surprend en claquant des doigts; il se sent tomber, comme évanoui, sans même avoir entendu le retentissant «Dormez !».
L'ordre vient saisir le cerveau, qui fait basculer la personne en transe bien avant qu'elle ne soit même consciente de la phrase prononcée par l'hypnotiseur...
Facile à réaliser sur scène, où la personne est impressionnée; très difficile en thérapie, où le thérapeute a, au contraire, établi un climat de confiance.
Par contre, nombreux sont les hypnotiseurs de spectacle qui se forment en hypnose thérapeutique, curieux de découvrir par quel moyen un hypnothérapeute peut réussir à mettre en état d’hypnose une personne seule, sans la pression de la scène, sans l’ambiance étourdissante du spectacle – et une personne qui n’a pas été présélectionnée, en plus !
Il n'y a pas de mal à utiliser l'hypnose en spectacle, si c'est fait correctement, avec discernement et éthique – mais l'hypnose de spectacle est une approche techniquement différente de l'hypnose thérapeutique.
L’approche utilisée dans mon cabinet est l’hypnose thérapeutique intitulée hypnose ericksonienne.

 

 

Pour me joindre ou prendre rendez-vous, veuillez appeler au : 06 80 53 44 55